Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Pluie de mai donne pain et foin pour toute l’année !

Semaine 20 - Les Saints de glace sont passés. Après un nouvel épisode pluvieux, les températures demeurent modérées. Quelques jours sans pluies permettront aux parcelles de se remettre des excès de précipitation des semaines passées et de réaliser la récolte d’herbe en excédent.

Osez fermer les silos !

La croissance moyenne observées sur les 29 sites de l’observatoire est dans les moyenne saisonnières 72 kg de MS/ha/jour. Elle permet de subvenir aux besoins des vaches sans complémentation en fourrage dès qu’on dispose de 25 ares par vaches.  Si vous disposez de cette surface accessible par vache, mesurer le stock d’herbe disponible avec un herbomètre ou à l’aide de votre conseiller. S’il atteint 150 kg de matière sèche par vache, osez fermer le silo. La croissance des prairies sera encore à ce niveau pendant au moins 3 semaines.

Récoltez les excédents sans attendre

Les parcelles dont l’herbe est à plus de 15 centimètre d’herbe ne doivent pas être intégrées dans le circuit de pâturage. Si elles sont à cette hauteur, les graminées commencent à épier et les vaches ne consommeront par l’herbe correctement. Il y aura des refus. Ces parcelles doivent être récoltées le plus tôt possible. Afin d’être réintégrée dans le circuit de pâturage au plus vite.

Fertilisez pour entretenir la croissance !

Pour assurer une croissance optimum des prairies dans les semaines à venir, il ne faut pas négliger la fertilisation des prairies. La quantité d’azote à apporter par parcelle doit être fixée en début de campagne. Elle tient compte du mode d’exploitation de la parcelle, du chargement d’animaux à l’hectare, de l’apport éventuel de fourrage au pâturage et du taux de trèfle. Les différentes formes d’engrais azoté libèrent plus ou moins rapidement de l’azote sous forme nitrique. Le nitrate étant un ion très mobile, il ne se fixe pas dans le sol. Il faut donc fractionner les apports sur la période de végétation active, c’est-à-dire maintenant. On recommande un apport de 30 à 40 U d’azote / ha pour du pâturage et 60 à 80 unités d’azote en fauche. Les apports azotés ne sont pas recommandés en été du fait du ralentissement de la croissance (forte température et du manque d’eau).

Témoignage

Clément Debargue, EPLEFPA du Robillard

Normandes tout herbe 65 vache à 5800 kg/an.

A la sortie de l’hiver, nous étions un peu juste en stocks de foin et de paille. Malgré les conditions de portance limitées nous avons décidé de mettre le troupeau à l’herbe dès le 16 mars. Les vaches ont fait deux passages sur l‘ensemble des parcelles à raison d’une demi-journée par parcelle pour ne pas les abimer, avant qu’on ne commence à débrayer les parcelles les plus éloignées destinées. Finalement, la mise à l’herbe s’est bien déroulée. Nous sommes satisfaits de la production laitière à 20 litres par vache et par jour avec juste 2,5 kilo de concentrés fermier et sans apport de fourrages complémentaires.

Les premières récoltes ont été réalisées sur les parcelles de fauche éloignées du corps de ferme qui n’ont pas pu être déprimées. Nous profitons de cette période pour procéder à l’entretien des prairies en désherbant en localisé au pulvé à dos les parcelles affectées par le chardon vulgaire.

Etienne Doligez, Littoral Normand